Depuis plus de 10 ans, les banques en ligne gagnent du terrain sur les traditionnelles « banques en dur ». Ainsi, les banques en ligne ont déjà réussi à séduire plusieurs millions d’individus en France.

En proposant une offre adaptée aux jeunes (toutes les générations que certains sociologues appellent ‘digital natives’) et moins jeunes adeptes d’une gestion en ligne de leurs finances, les banques en ligne constituent un véritable tournant dans les modes d’usage des services bancaires.

Ceci dit, même si une grande part des adultes sont tout à fait à l’aise avec internet et l’usage d’un smartphone ou d’un ordinateur, beaucoup restent attachés à leur banque traditionnelle. Et cela malgré des tarifs (trop ?) élevés et une offre de services souvent inférieure à ce que proposent les banques en ligne. Dans cet article, nous faisons le point sur les avantages et les limites des banques en ligne.

Les banques en ligne : des frais bancaires très intéressants.

Les banques en ligne sont parvenues à séduire un grand nombre de clients avec un argument commercial de poids : la gestion du compte courant et la carte bancaire sont gratuites à vie ! Pour les clients justifiant d’un certain niveau de salaire (ce niveau se situe souvent autour du salaire moyen en France), une carte bancaire haut de gamme est même mise à disposition. Boursorama propose ainsi une carte Visa Premier aux clients justifiant d’un salaire supérieur à 1 800 euros nets par mois ou avec un encours minimum de 5 000 euros sur leur compte bancaire. Ainsi, la gratuité du compte et de la carte bancaire représente une économie de plus de 150 euros par an. C’est précieux, à l’heure où le pouvoir d’achat est une des préoccupations majeures pour un grand nombre de Français.

La gratuité de ces services de base n’est d’ailleurs pas un produit d’appel pour se rattraper sur d’autres services plus chers. En consultant plus en détail la grille tarifaire des banques en ligne, on peut constater que les frais des autres services sont également très bien positionnés, que ce soit les retraits et paiement en devise hors zone Euro, les frais non courants, ou bien les frais de gestion appliqués sur les différents produits financiers (dont le PEA et assurance-vie qui sont évoqués plus loin dans l’article). Par ailleurs, le chéquier est gratuit, en revanche il faut généralement envoyer le chèque par courrier à une adresse spécifique pour l’encaisser (le coût d’un timbre). C’est là le seul inconvénient que nous voyons aux banques en ligne. Si vous avez un chèque d’un montant élevé cela peut être gênant pour le déposer en comparaison avec une banque traditionnelle où le chèque peut directement être remis au guichetier de l’agence.

La relation client : une nouvelle façon d’aborder la relation avec son banquier.

Avec les banques en ligne, il n’est plus possible de rencontrer de visu un conseiller bancaire. En revanche, il est naturellement possible de le contacter par téléphone ou par e-mail. Malheureusement, le client ne tombera pas systématiquement sur le même conseiller. On perd donc en intimité et personnalisation du conseil (qui se révèle souvent être en réalité de la vente de produits d’épargne médiocres). En revanche, on gagne en flexibilité car le service client est joignable par téléphone le soir (parfois jusqu’à 22h dans certaines banques en ligne) et le samedi (toute la journée). C’est donc un bon point pour les actifs n’ayant pas la possibilité de gérer leurs affaires aux heures de bureau habituelles.

Un large choix de produits financiers

Les banques en ligne ne se contentent pas de mettre à disposition un compte courant et une carte de paiement. En effet, elles proposent une gamme de services permettant également aux clients de gérer leurs investissements. Il est possible d’ouvrir un livret d’épargne, voire un plan d’épargne logement dans certains établissements. Les investisseurs souhaitant dynamiser leur épargne peuvent également souscrire une assurance-vie ou un plan d’épargne en actions.

Pour ce qui est de l’assurance-vie, les banques en ligne ne prennent généralement pas de frais d’entrée et proposent des fonds en euros avec des performances au-dessus de la moyenne. Les assurances-vie commercialisées par les banques en ligne donnent également accès à une vaste sélection d’unités de compte (il y a souvent davantage de choix qu’avec les banques traditionnelles). Les épargnants sachant comment allouer leur capital seront ravis de trouver des produits performants avec des frais de gestion très faibles.

Pour les personnes n’ayant pas de connaissance en investissement et souhaitant se faire aider pour placer leurs économies, certaines banques en ligne proposent des contrats de gestion sous mandat (gestion pilotée). De cette façon, des experts prennent la main sur les investissements du client et les gèrent de façon adaptée à ses objectifs financiers.

De plus, les banques en ligne proposent également des crédits consommation et prêts immobilier. D’ailleurs, notez que leurs taux sont généralement très compétitifs.

En conclusion, il est difficile de trouver des défauts aux banques en ligne. Le contact avec un conseiller personnel est perdu, mais l’essentiel des clients en ont-ils vraiment besoin ? Et en matière d’épargne, les banques en ligne donnent accès à des produits plus complets, plus performants et avec moins de frais. Les personnes à l’aise avec internet ont tout à y gagner.