Cours et cotations des denrées alimentaires / produits agricoles aujourd’hui

Cours des céréales, cours du soja, cours du café, cours du cacao

De nombreux investisseurs s’accordent à dire que les matières premières agricoles tiennent actuellement une place importante dans l’économie. Y investir représente donc une belle opportunité puisque, jusqu’à aujourd’hui, le marché connaît toujours une certaine fluctuation. La raison en est toute simple : la population mondiale n’en finissant jamais de croître, l’offre ne couvre pas suffisamment la demande.

Céréales, soja, café, cacao en haut de la demande

Il existe plusieurs matières premières agricoles, toutefois les céréales (blé, orge), le soja, le café et le cacao figurent parmi les produits les plus demandés et les plus cotés sur les marchés internationaux étant donné qu’ils constituent les aliments de base de la majorité de la population. Si, pour les agriculteurs, le prix des matières premières reste le même, les investisseurs, quant à eux, en tirent un maximum de profit, car le cours de ces denrées alimentaires ne cesse d’évoluer. À ce propos, il faut savoir que la valeur, plus précisément le prix des matières premières, diffère d’un marché à un autre. Pour le maïs, par exemple, le prix sur le marché de Paris est inférieur à celui de Chicago. Il en est de même pour le café dont la valeur augmente sur le marché de Londres, contrairement au marché de New York.

Forte hausse à venir pour les matières premières agricoles

Tout porte à croire que dans les 05 prochaines années à venir, le cours des matières premières agricoles enregistrera une forte hausse, qu’il s’agisse des céréales, du café, du cacao ou du soja. Le niveau de la demande, les conditions météorologiques et l’avancée technologique sont des éléments essentiels qu’il faut impérativement prendre en compte car, qu’on le veuille ou non, ils ont un impact direct sur le cours des matières premières agricoles. Le principe est simple : plus un produit est rare sur le marché, plus sa valeur augmente. L’important est donc de bien choisir la période à laquelle on souhaite investir dans une matière première agricole et de savoir anticiper la baisse des coûts.