Prix du cacao en bourse aujourd'hui

  Située en Afrique de l’Ouest, la Côte d’Ivoire produit plus de 1,2 millions de tonnes de fèves de cacao par an. Avec un tel volume, la production cacaoyère couvre 40 % de l’offre mondiale. Ce secteur génère 40 % de recettes d’exportation et contribue au développement économique du pays. A cause d’une condition météorologique peu favorable, les professionnels estiment que la production baissera de 20 % pendant la saison 2017-2018. D’autres états comme le Ghana et l’Indonésie exportent aussi des fèves de cacao à l’état brut pour la consommation mondiale. Avec la Côte d’Ivoire, ces pays fournissent 70 % de l’offre mondiale. Les fèves de cacao en provenance de l’Afrique sont dans la plupart des cas transformés en chocolat sur les continents Européen et Américain. Depuis 4 ans, la Chine fait exploser la consommation de cacao dans le monde, sa demande s’accroît de 7 % chaque année. Avec la baisse de la production mondiale, cette situation a provoqué l’augmentation du prix des fèves de cacao en bourse. Une hausse historique de +41,5 % a été enregistrée entre 2013 et 2014. L’augmentation des prix se poursuit en 2015 et avoisine les 10,9 %. Les cours du cacao sont aussi liés à la conjoncture socio-politique des grands producteurs. En 2011, les crises politiques qui ont eu lieu en Côte d’Ivoire ont favorisé la montée du prix du cacao. A l’époque, la tonne de fèves de cacao s’échangeait à 3 800 USD. Sur le marché boursier, les transactions de fèves de cacao se présentent sous forme de contrat à terme sur le London International Financial Futures and Options Exchanges (LIFFE), mais aussi sur d’autres plateformes comme le New-York Mercantile Exchange (NYMEX). Des facteurs comme le cours du Dollar, les conditions météorologiques des pays producteurs et le volume de la production sont parmi les indicateurs qu’il faut bien maîtriser pour spéculer le cours du cacao en bourse.