Cours et cotation en bourse de la platine

Le prix du platine

Il y a à peine une décennie, le platine s’écoulait à plus de 2000$ l’once, tandis que l’once d’or ne valait qu’un peu plus de 1000$. Depuis, la courbe s’est inversée. On vous explique comment est fixé le cours de ce métal rare et sur quoi il est basé.

Le LPPM

Après avoir été décidé longtemps par les négociants, le prix du platine est désormais fixé par le LPPM ou London Platinium and Palladium Market, et ce, depuis 1989.Les prix seront révisés deux fois tous les jours ouvrables, précisément à 9h45 et à 14h UTC. Quatre membres de la LPPM, composée de raffineurs, de banquiers, d’industriels ou encore de producteurs, se chargeront d’étudier le marché et de fixer un prix pour lequel ils garantissent l’achat. Une fois ce prix fixé, il servira de base pour le marché et ensuite pour les industries (les plus grands acheteurs de platine).

Des cours étroitement liés à l’environnement économique

Le secteur industriel et plus particulièrement l’industrie automobile est le plus grand consommateur de ce matériel, qui a une part prépondérante dans la fabrication de voiture. De ce fait, si l’économie mondiale est à mal, le secteur industriel s’en trouvera affecté. Une économie mondiale mise à mal à cause de crises répétitives affectera également le secteur de l’automobile qui, s’il se porte mal, se verra automatiquement obligé de diminuer ses achats en platine, comme ce fut le cas en 2008. Si tel était le cas, la conséquence serait l’effondrement du cours du platine. C’est donc tout le contraire du cours de l’or qui voit les prix s’envoler à la moindre crise, d’autant que le secteur industriel ne représente qu’une dizaine de pourcent du marché de l’or. Une hausse des prix sera envisageable à condition d’une reprise économique significative bien qu’il ne faille pas s’attendre à des envolées spectaculaires.