Le prix du plomb

Métal non ferreux aux multiples usages

Le plomb est un métal non ferreux dont la particularité est d'être en même temps mou, donc malléable et lourd à la fois. Il fait  11340 kg au mètre cube. Il sert principalement dans la fabrication de téléviseurs qui utilisent encore le tube cathodique, la fabrication de piles et de batteries et dans la fabrication de munitions, entre autres. La radiologie et l'industrie atomique l'utilisent également pour ses propriétés anti rayon X et sa résistance à la radioactivité. Métal à caractère cristallogène, il se caractérise par sa densité et sa couleur gris bleuâtre.

L'évolution du prix du plomb

En 2019, le plomb est négocié à 0,70 euro jusqu'à 1,20 euro le kg. Coté en dollars US à la bourse des métaux de Londres, il a atteint un pic de 3665 dollars la tonne en 2007. Son prix s'établit pour un temps à 2281 dollars US la tonne et les fluctuations restent une réalité chronique. Depuis des années, les prix stagnent sans jamais rééditer le record de 2007. La principale explication en est sa toxicité. Depuis 2008, le prix du plomb à la tonne tourne autour de 1500 USD. Après un mieux en 2016 avec 1765,75 USD, il continue sa remontée en 2019 avec 1917 USD la tonne mais les fluctuations sont importantes d'une semaine à l'autre et même d'un jour à l'autre.

Le plomb et son avenir plutôt incertain

Les plus gros producteurs comme les Etats-Unis, l'Australie et la Chine arrivent à peine à satisfaire la demande des pays importateurs. Une des raisons en est qu'aucune nouvelle mine de plomb n'a été découverte depuis déjà très longtemps. Un palliatif consiste au recyclage, notamment du plomb issu des batteries. Le problème est qu'on ne peut pas indéfiniment recycler ce matériau de récupération. Tous les compartiments de notre environnement contiennent ce matériau : hydrosphère, stratosphère, biosphère et atmosphère. Présent sous plusieurs formes inorganiques, il provoque l'appréhension de bien de gens qui redoutent une toxicité omniprésente.