Le taux d’intérêt du prêt immobilier ressent, lui aussi, les contrecoups du Covid-19, car les banques dans le remous essaient de s’organiser et c’est par le moyen de la dématérialisation du traitement des demandes que les dossiers sont étudiés avec une validité de 90 jours et non plus 30 jours comme en temps normal.

L’incidence de la pandémie du Covid-19 est importante car elle fait tourner l’économie mondiale au ralenti. Le secteur du crédit immobilier est de ce fait lui aussi touché. Les banques ajustent évidemment leurs taux d’intérêt en fonction du marché et de la politique de la banque centrale européenne.

D’une manière générale, les taux d’intérêt immobiliers ont été revus à la hausse. Ainsi pour un emprunt sur 7 ans, ce taux est de 0,24%, sur 10 ans, il passe à 0,40% et sur 15 ans à 0,64%, pour culminer à 1,55% sur 30 ans. Il faut pourtant savoir que ce taux d’intérêt est divers selon les régions. Il vous faut bien comprendre la modification apportée par la banque à la grille des taux en fonction de votre localité.

Pour avoir un taux immobilier moyen vraiment représentatif dans le financement d’un achat d’appartement ou de maison, il faut prendre en compte le Taux Effectif Global (TEG). De fait, il faut considérer les frais de dossier et garantie de  prêt et l’assurance.

Vous avez intérêt à présenter un dossier attirant pour la banque qui tient compte de votre type d’emploi, de vos revenus, de votre âge et du montant du capital à emprunter et du montant de votre apport personnel. Elle portera un grand intérêt à connaître votre projet immobilier. Envisagez-vous d’acheter une résidence principale ou projetez-vous un investissement locatif?

Pour trouver le meilleur taux d’intérêt et négocier les termes du contrat, vous gagneriez à faire appel à un courtier en prêt immobilier. Vous chargez ce professionnel de vous trouver le taux d’emprunt le plus bas possible.